Les robots ont débarqué au collège!

C’est la robolution!

Finie l’époque où au collège, on fabriquait en Technologie le fameux porte-clés lumineux ou la voiture télécommandée. Aujourd’hui, la plupart des collégiens assemblent et programment des robots! Ils sont donc bien plus familiarisés avec la robotique que leurs aînés. Cet apprentissage de la robotique au collège forme des générations d’adultes plus aptes à cohabiter avec les robots. Il s’agit donc bien d’une révolution, même si elle passe plutôt inaperçue aux yeux du grand public. Essayons d’analyser les raisons de cette robolution silencieuse.

L’évolution des enseignements

Si les robots sont présents dans la plupart des collèges de France, c’est tout d’abord en raison des réformes successives de l’enseignement de la Technologie. L’algorithmie, la programmation, et l’étude des objets connectés sont autant d’éléments du programme officiel de Technologie se prêtant à la robotique. La réforme portée par Monsieur Pape N’Diaye, Ministre de l’Éducation nationale, va apparemment accentuer cet usage du numérique et de la robotique au collège. L’avenir nous le dira…

Précisons que le budget attribué à la Technologie dans un collège de taille moyenne est au mieux de 500€ par an. Il faut donc faire des choix d’investissement judicieux pour bien couvrir l’ensemble du programme. En multipliant les supports didactiques, on risque de n’avoir qu’un objet technique pour un groupe classe. C’est pourquoi beaucoup d’enseignants de Technologie ont opté pour des flottes de robots pédagogiques. De petits groupes d’élèves peuvent ainsi travailler les mêmes compétences en même temps.

L’évolution de l’offre

Si la robotique s’invite dans les collèges, c’est aussi grâce à une offre de plus en plus variée. Les fournisseurs de matériels pédagogiques ne s’y sont pas trompés. Ils ont saisi les orientations des nouveaux programmes. Dans leurs catalogues et sur leurs sites Internet, les robots occupent une place prépondérante. Cela est d’autant moins étonnant que ces dernières années, des robots abordables ont été spécialement conçus pour l’éducation. Malgré un prix serré, ils sont souvent robustes et se prêtent donc à un usage intensif. Leurs logiciels de programmation, de type Scratch, sont la plupart du temps gratuits. Les enseignants n’ont plus qu’à choisir la solution clé en main qui leur convient le mieux. Un choix de plus en plus délicat avec des dizaines de robots pédagogiques en concurrence!

La facilité de mise en œuvre

La présence notable des robots dans nos collèges s’explique également par leur simplicité d’utilisation. Contrairement aux drones par exemple, les robots pour l’éducation ne nécessitent qu’un faible espace pour leur mise en œuvre. En effet, la surface d’une table suffit pour tester leur fonctionnement. De plus, ces flottes de robots compacts se rangent facilement dans une valise et peuvent être transportées d’une classe à une autre. Autre atout, ces robots se programment facilement par blocs. Ajoutons que des documents pédagogiques sont généralement mis à disposition sur Internet par les constructeurs. Des enseignants partagent aussi les activités ludiques qu’ils ont développées. On peut aussi trouver facilement sur Internet des pièces à imprimer en 3D pour personnaliser et équiper les robots.

L’engouement pour la robotique

Enfin, ne minimisons pas l’intérêt croissant que suscite la robotique auprès des enseignants de Technologie mais aussi des élèves. Les collégiens sont souvent fascinés par ces robots qui se déplacent, captent des informations, émettent des sons… d’autant plus qu’ils arrivent assez rapidement à les programmer. Utiliser des robots en Technologie permet de transmettre de façon ludique les connaissances et compétences attendues pour le cycle 4 (de la cinquième à la troisième). Des séances autrefois laborieuses deviennent ainsi plus agréables pour le professeur et pour ses élèves. Que demander de plus lorsqu’on est enseignant!

Article rédigé par Cyril Mottet, professeur de sciences et technologie

©eduscience 2024

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *